InvestissHeure

InvestissHeure

2011Mai31 La crise financière Européenne

Depuis plusieurs mois que l'on nous parle des problêmes financiers de certains pays Européens, notamment l'Espagne, la Grèce, l'Irlande, l'Italie et le Portugal; pour faciliter la lecture, j'ai regroupé les cing nations sous un acronyme, l'EGIIP.

 

J'ai effectué des recherches sur le WEB pour déterminer quelle était la valeur de la dette de l'EGIIP qui était détenue par les principales banques et ce, par pays d'origine. Les résultats de ma recherche sont reproduits dans le tableau suivant :

 

 

La valeur totale de la dette des pays de l'EGIIP, qui est détenue par des banques d'autres pays, est de 2,314 milliards de dollars. Les banques de l'Allemagne et de la France détiennent, à elles seules, 1,391 milliards$, soit 60% du risque. La capitalisation boursière de ces mêmes banques s'élève à 380 milliards$, ce qui représente un peu plus de 27% de la valeur des créances. Ceci nous donne donc un ratio de la dette sur équité de 3,7 ... Comment se fait-il que de telles sommes aient été avancées ? Et la gestion du risque ?

 

Vous remarquerez que les banques canadiennes ne détiennent aucune créance des états de l'EGIIP, rassurant non ? Pas vraiment ... Avec la mondialisation des marchés financiers, personne n'est à l'abri. On l'a d'ailleurs vécu lors de la crise financière de 2008 ... La crise financière européenne va, selon moi, secouer les marchés boursiers et obligataires nord-américains.

 

En terminant, mentionnons que des des représentant(e)s de la France et de l'Allemagne ont exprimé leur désir de diriger le Fonds Monétaire International (FMI); pas trop surprenant ... C'est dans leur intérêt, ou devrais-je plutôt dire, dans leurs intérêts !

 



01/06/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres