InvestissHeure

InvestissHeure

2011Juin08 Vente de feu de forêt : Sino-Forest Corp

Le titre de la société Sino-Forest Corp (TRE;TSX) a perdu, au cours des derniers jours, plus de 85% de sa valeur ...

 

 

Le cours de l'action a, en effet, chuté de son sommet de 25,85$ à un creux de 3,67$; le titre se transigeait aujourd'hui, sur la Bourse de Toronto, à un prix de 4,92$.

 

La baisse de l'action est attribuable à la publication d'un rapport par la firme Muddy Waters Research dans lequel les analystes ont déclaré qu'ils avaient décelé plusieurs anomalies / irrégularités dans l'exploitation de la compagnie ainsi que dans la publication de ses résultats financiers. Ils ont accusé la direction de Sino-Forest de fraude envers leurs actionnaires et que la valeur des actifs de la société était sur-évaluée ...

 

Ce qui est fascinant de constater, dans cette histoire, c'est que les auteurs du rapport ont vendu à découvert les actions ! En d'autres termes, ils ont réalisé un gain suite à la baisse du titre ... En publiant de telles accusations, ils ont effaçé plus de 4 milliards de dollars en capitalisation boursière alors qu'eux ... ils faisaient de l'argent; ils ont fait un profit alors que plusieurs investisseurs ont essuyé une perte et çà, je trouve que c'est un peu déroutant, pour ne pas utiliser d'autres qualificatifs ...

 

La société Sino-Forest est inscrite à la Bourse de Toronto depuis 1994. Elle oeuvre dans le secteur de l'exploitation forestière, principalement en Chine et en Nouvelle-Zélande. Au cours des 3 dernières années, ses revenus ont grimpé de 968$ millions, en 2008, à presque 2$ milliards en 2010; son bénéfice par action est passé de 1,25$ à 1,62$ pendant cette même période. Le titre boursier était suivi par les plus grandes firmes de courtage au pays qui avaient un prix cible moyen de 30,75$ ... Et voilà, qu'en moins d'une semaine, le titre se retrouve calciné après une vente de feu de forêt spectaculaire ...

 

Je dis toujours que le passé n'est pas garant de l'avenir et que l'on ne peut pas prévoir l'imprévisible ... Il faut accepter le fait que de telles pertes financières peuvent toujours se produire et que çà fait partie de la vie d'un investisseur. C'est dégueulasse, je vous l'accorde, mais c'est inévitable ... Bre-X, Cinar, Enron, Nortel ... et bien d'autres ...

 

Jean Gabin disait dans sa chanson "Maintenant je sais" : << Je sais maintenant que l'on ne sait jamais, mais çà au moins je le sais >>. Mince consolation, je vous l'avoue, mais que je tenais à partager avec vous ...

 

 



09/06/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres