InvestissHeure

InvestissHeure

2011Jan03 Projection boursière apocalyptique ...

Certaines personnes comparent la crise économique/financière américaine à celle qu'a connu le Japon dans les années 1980, ce qui a piqué ma curiosité !

 

Tout d'abord, analysons l'évolution de l'indice boursier du Nikkei au cours des trente dernières années :

 

Nous remarquons immédiatement la formation "Tête & Épaules" (Head&Shoulders) où l'indice a atteint son sommet à 39000 (Tête) avec les points de résistance à 22000 (Cou) et 27000 (épaules); l'indice n'a pas maintenu son niveau à 22000 pour chuter à 15000 en 1992. Dans les années subséquentes, il est remonté à 22000 pour retomber à 7000 en 2003. L'indice a tenté une remontée pour n'atteindre que 19000 pour chuter de nouveau à 7000 ... Il est présentement à 10000 ...

 

Regardons maintenant le graphique de l'indice du Dow Jones de 1980 à 2010 :

 

Certains analystes y voient une figure Tête & Épaules en formation avec un sommet à 14198, des épaules à 12000 et un cou à 7000 ... Je me suis donc amusé à faire une projection de l'indice américain en utilisant les données historiques de l'indice Japonais. J'ai regroupé les résultats de mes calculs dans le tableau suivant :

 

 

Et oui, vous avez bien vu ... le cours du DJIA serait de 4344 en l'an 2030 ! Avez-vous des frissons dans le dos ? Moi oui ... Vous me direz que ce n'est pas possible ? Je m'excuse mais c'est possible ... Il y a un risque ! Si vous aviez dit au peuple Japonais en 1990, alors que l'indice frôlait les 40000 points, que le cours de leur Bourse serait de 10000 en 2010, soit vingt ans plus tard ... je suis certain qu'ils vous auraient dit que ce n'était pas possible ...

 

Pourquoi écrire un tel article en ce début d'année ? Suis-je dépressif ou pessimiste ? Non, je vais bien ... même que je suis plutôt optimiste à court et à moyen terme pour les marchés boursiers ! Mais ma philosophie d'investisseur a toujours été de gérer les risques plutôt que les rendements. Dans nos sociétés modernes, tout le monde vise le rendement, la production et la consommation et peu de gens gèrent les risques à long terme ? L'éclatement de la bulle techno en 2000, la disparition de la société Nortel, les pertes à la Caisse de Dépôt, les fuites de pétrole de BP dans l'océan, la crise des institutions financières ... Parlons-nous ici d'une saine gestion des risques ?

 

Et que dire du président américain Georges Bush qui, quelques heures après les attentats terroristes du 11 septembre 2001 sur les tours du World Trade Center, invitaient ses citoyens à magasiner ! Go shopping, a-t-il dit ... Et oui, quand la consommation va ... tout va ... Malgré les déficits gouvernementaux et l'ampleur des endettements, public et des particuliers, on nous dit à voix haute que l'économie se porte bien ... À court terme, peut-être mais à long terme ? Pas sûr ... Avec un dollar canadien à parité avec le billet vert américain, le baril de pétrole à 100$, les coûts de toutes les matières premières qui augmentent en flèche, ce ne sont pas des facteurs très positifs pour soutenir un marché boursier pendant une longue période ?

 

On ne peut pas prévoir l'imprévisible et dans le monde merveilleux des investissements, les risques sont et seront toujours présents ... Alors que tous les financiers sont optimistes en cette nouvelle année,  je vais faire preuve de prudence et de vigileance ... C'est ma résolution et je dois vous dire honnêtement que je la renouvelle à tous les ans !!!

 

 

 

 



04/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres