2011Septembre29 Le Cycle des Émotions de l'Investisseur - Blogue Financier - Inve$tissHeure

InvestissHeure

InvestissHeure

2011Septembre29 Le Cycle des Émotions de l'Investisseur

Le Cycle des Émotions

de l'Investisseur

 


 

 

Je viens tout juste de recevoir un courriel d'une de mes amies qui me dit qu'elle est très inquiète par la volatilité des marchés boursiers et qu'elle se demande si elle ne devrait pas vendre toutes ses actions ...

 

Et oui, encore une fois, la panique s'installe ! Et c'est non seulement normal mais hautement prévisible !

 

Le graphique suivant illustre le cycle des émotions de l'investisseur :

 

 

 

Lors d'une correction boursière, les personnes vendent habituellement leurs actions dans le creux du marché boursier alors qu'elles devraient plutôt effectuer des achats ! De nombreuses études démontrent ce comportement psychologique et, à chaque baisse des marchés, le même phénomène se reproduit ...

 

Ma philosophie a toujours été de vendre dans le haut du marché, question de prendre mes profits et d'acheter dans le bas ... J'aime acheter à rabais et j'apprécie les aubaines boursières !

 

Alors que plusieurs personnes se demandent si elles devraient vendre, je prépare ma liste d'achats et sans aucun empressement ... Mon encaisse représente 45% de la valeur totale de mon portefeuille d'investissements alors, vous comprendrez, que je ne suis pas trop déprimé par la chute des bourses !

 

Je suis un investisseur hybride ... En effet, j'ai adopté deux styles de gestion qui sont totalement contradictoires et opposés. Je m'explique ... Je suis toujours investi dans le marché, sous une forme de gestion passive, d'achat et de détention à long terme (Buy & Hold) pour 50% de la valeur de mon portefeuille et, pour l'autre moitié, je préconise des techniques de synchronisation ou d'anticipation des marchés (Market Timing). Il ne s'agit pas ici de prédire les sommets, ni les creux du marché, mais bien tout simplement de mettre en place des mécanismes pour "encaisser" mes gains ainsi que pour effectuer des repositionnements sectoriels, principalement pour les secteurs cycliques.

 

L'objectif principal de la gestion de mon portefeuille est la préservation, ou le maintien, de mon capital et comme mon horizon de placement n'est que de 25 / 35 ans, je ne favoriserai jamais une gestion passive et pas question d'en prendre plein la gueule lors d'un krach financier ! Ma priorité n'est pas de maximiser mes rendements mais bien plutôt de gérer les risques tout en atteignant mon taux de rendement espéré requis ...

 

L'encaisse est un actif financier, oui, oui, il est créateur de richesse; il permet de profiter des opportunités des marchés, de réaliser des gains tout en minimisant les pertes. De nos jours, <<Cash is king>> !!!

 

Finalement, j'ajouterais que cette diversification du style de gestion me permet de réduire les vagues émotionnelles (ou émotives) reliées à la volatilité des marchés ... Et çà marche ... pour moi !!!

 

 

 


 Article modifié le 7 mars 2013. Erreur typographique sur l'illustration.

 

 

 

 



30/09/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres