2011Jan24 Psychologie 101 : Erreurs Comportementales des Investisseurs - Blogue Financier - Inve$tissHeure

InvestissHeure

InvestissHeure

2011Jan24 Psychologie 101 : Erreurs Comportementales des Investisseurs

Comprendre la psychologie de l'investisseur est tout aussi important que de comprendre l'économie ou les ratios financiers ! J'ai dressé une courte liste des erreurs comportementales les plus fréquentes en matière d'investissements; les voici :

 

- Acheter aux sommets et vendre aux creux des marchés

- Adhérer au mode "Attendons pour voir"

- Avoir une fixation sur les prix d'achat de ses titres

- S'acharner à conserver des titres perdants

- Abaisser le coût moyen des titres perdants

- Se dire que ce n'est qu'une perte sur papier

- Ne pas regarder ses relevés lors d'une correction boursière

- Vendre les gagnants pour ne conserver que les  perdants

- Tomber en amour avec des titres gagnants sans pouvoir les vendre

- Être incapable de détenir des liquidités

- Ne pas profiter des opportunités des marchés

- Effectuer des achats impulsifs sans effectuer aucune analyse

- Cotiser au REÉR et au CÉLI sans savoir dans quoi on investit

- Confondre bourse et loterie

- Toujours vouloir des coups de circuit

- Écouter les tuyaux de tout le monde

- Suivre le troupeau, les tendances à la mode

- Se laisser submerger par une mer d'informations

- Suivre les cours des titres plusieurs fois par jour

- Gérer ses investissements à temps partiel, quand on a le temps

- Gérer ses rendements à court terme

- Toujours reporter au lendemain

- Transiger trop souvent

- Ne jamais transiger, avoir peur ...

 

Est-ce que certaines de ces erreurs vous sont familières ? Comment expliquer le fait que nous faisons toujours les mêmes erreurs si ce n'est que par la psychologie ?

 

 

Le marché boursier est un des rares marchés où plus les titres montent, plus les gens désirent acheter et à l'inverse, plus les cours baissent, moins les gens sont acheteurs et ils deviennent même des très bons vendeurs ... Pourtant, une correction boursière est une opportunité d'achats et non une nécessité de vendre ? Mais les individus ont peur de perdre et la peur engendre des comportements irrationnels.  L'aversion pour les pertes nuit au jugement rationnel; l'évaluation devient une perception trop émotive ... Il faut profiter des mouvements baissiers, ce sont des ventes à rabais, des aubaines ... Selon le vieil adage du Marquis de la Fayette : << Vendez au son du clairon, achetez au son du canon >> !

 

Il ne faut pas non plus suivre le troupeau ! Le véritable investisseur prépare ses bons coups lorsqu'il n'y a pas foule; il faut donc accepter de faire bande à part, surtout lorsque tout le monde a la même opinion ! Il faut donc s'affirmer et avoir confiance en soi ...

 

L'effet d'entraînement causé par la peur de perdre et par le désir de faire des gains à court terme force les gens à adopter des comportements contradictoires; on veut effectuer des placements à long terme mais on regarde les rendements quotidiennement ... On amasse les gains des titres gagnants pour ne conserver que les moins performants ... On cherche les gains rapides ... et on n'accepte pas les pertes !

 

Les êtres humains n'aiment pas reconnaître une perte. Ils attendront donc que le cours d'un titre remonte à leur prix d'achat pour le vendre. L'honneur est sauf, cependant l'argent est ainsi immobilisé dans des titres moins performants ! Le marché a toujours raison, pas notre égo !

On se doit de mettre notre orgueil de côté ...

 

L'être humain réagit davantage à la douleur qui accompagne une perte qu'au plaisir que procure un gain de même niveau. La réaction peut même aller du double ... au centuple ! Il faut apprécier nos bons coups, s'encourager et ne pas toujours déprimer avec nos mauvais coups !

 

Une étude récente démontrait que les meilleurs gestionnaires institutionnels choisissaient de 6 à 7 fois des titres gagnants mais pour 30% à 40% du temps, les titres étaient des perdants ... Sélectionner un titre non-performant n'est pas une erreur, cela fait partie de la gestion de portefeuille !

 

On est toujours presqu'incapable d'admettre qu'on a fait une erreur alors que les erreurs forment l'expérience et le jugement; le problême cependant c'est que l'expérience nous permet aussi de reconnaître que l'on a encore fait la même erreur !

 

Les conditions parfaites pour investir ne sont jamais toutes là lors de la prise de décision en investissement; les personnes qui les attendent ne feront jamais rien et c'est probablement une des plus grandes erreurs, sinon la plus importante et la plus fréquente. Il faut gérer ses émotions, je sais, plus facile à dire qu'à faire ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 86 autres membres